La langue japonaise


日本語へようこそ

Nihon-go e yookoso

Bienvenue à la langue japonaise

 

Depuis quand le japonais est-il enseigné en France ?

Le japonais est enseigné en France, depuis 1863 (vers la fin du shogunat), année pendant laquelle Léon de Rosny a donné le premier cours de japonais gratuit à l’Ecole des langues orientales. La première chaire de japonais a été créé en 1868 (1ère année de l’ère Meiji) avec Léon de Rosny comme  premier titulaire de ce poste. Il y restera jusqu’en 1907. La langue japonaise est donc  enseignée en France depuis plus de 150 ans.

Pendant  un siècle, le japonais est enseigné à une poignée d’étudiants qui deviendront interprètes, diplomates et chercheurs.  L’enseignement du japonais a connu un développement fulgurant en France et dans le monde entier dans les années 1970 et 1980.

 

L’enseignement du japonais à l’heure actuelle

Dans l’enseignement supérieur en France :

♦ Aujourd’hui, le japonais est enseigné dans une trentaine d’universités sur 70 sous plusieurs formations :

– 8 universités dispensent les diplômes nationaux, licence et master en LLCE-japonais, doctorat en études japonaises

– 10 universités dispensent la formation LEA (langue étrangère appliquée)

– 16 universités dispensent le diplôme d’université dans le cadre de formation continue,

– Dans beaucoup d’universités, le japonais est enseigné comme langue vivante (LV) (matière mineure optionnelle).

♦ Il existe une soixantaine de grandes-écoles et d’établissements assimilés qui dispensent l’enseignement du japonais en LV (en principe LVB et LVC). Les élèves ont la possibilité de faire un stage au Japon.

♦ Quant au BTS (Brevet de technicien supérieur), seuls deux établissements offrent un enseignement du japonais.

Dans l’enseignement supérieur au Japon :

Liste des universités japonaises.

Dans l’enseignement secondaire :

Une  soixantaine d’établissements secondaires (collèges et lycées), dont le CNED, dispensent des cours de japonais en LVA, LVB, LVC.

Par ailleurs, on peut apprendre le japonais au CNED (qui dispense le cours de japonais également pour adultes), dans les écoles privées, les centres de formation et les associations.

Sources : Japan foundation :

 

Pourquoi apprendre le japonais ?

Apprendre une langue étrangère, c’est, avant tout, pour une ouverture sur un autre pays et sur une autre culture. Il s’agit d’une ouverture d’esprit sur un nouvel horizon.

La civilisation japonaise est assez bien connue en France, surtout chez les jeunes  qui ont sûrement pu côtoyer quelques aspects de la vie culturelle et sociale du Japon à travers les mangas, les jeux vidéo, le karaoke, la cuisine avec les sushi, les sports ou les arts martiaux tels que le judo, l’aikido, le kendo, ou les arts du bonsai, de l’ikebana, et du jardin japonais avec l’esprit zen. Mais, ce n’est qu’une petite partie de la culture japonaise. En apprenant le japonais, on peut saisir mieux la richesse, la finesse et l’originalité de cette culture multimillénaire

Comme on le sait, le Japon est la 3ème plus grande puissance économique, industrielle et technologique du monde.

De nombreuses entreprises françaises et étrangères se sont implantées au Japon. Dans le monde des affaires, le Japon demeure un pays clé qui donne le ton, et sert de référence à d’autres marchés asiatiques.

Apprendre le japonais est-il difficile ?

Le japonais en soi n’est pas plus difficile que les autres langues. La prononciation est très simple. Il n’y a pas de ton en japonais. Le système morphologique n’est pas aussi compliqué que le français. Si le japonais paraît difficile aux yeux des Occidentaux, c’est parce qu’il n’y a aucune affinité entre lui et les langues européennes. Il n’y a aucun point de repère ni d’appui au départ. Le dépaysement est total. En somme, tout est à apprendre.

Les progrès sont proportionnels à la motivation et aux efforts consacrés par chacun.

Quant au système d’écriture, le japonais combine les caractères chinois et un alphabet syllabique japonais. Les caractères chinois sont utilisés un peu partout en Asie. Ils constituent donc une passerelle entre le chinois, le japonais et même le coréen dans une certaine mesure.

En quoi Colibri sert-il l’apprentissage du japonais ?

Colibri organise un séjour au Japon de trois semaines. Les élèves sont logés dans la famille de partenaire, au cours duquel l’élève français fréquente le lycée de son partenaire japonais.  C’est une immersion totale dans la vie quotidienne, scolaire et sociale, au Japon.  Le programme Colibri offre donc  un cadre idéal  pour apprendre le japonais. En plus, cette expérience intense et inoubliable sert  à enrichir et à faire murir l’élève participant. Cela constituera pour lui un atout pour son avenir sur le plan humain et professionnel.

Quel est l’apport de l’échange Colibri sur le plan professionnel ?

Connaître et comprendre la langue, la coutume et la mentalité des habitants d’un pays tel que le Japon est un atout pour établir des relations de confiance durable avec les partenaires japonais. L’expérience  Colibri  sera certainement une excellente occasion d’acquérir des compétences utiles et reconnus pour se destiner à une vie professionnelle en rapport avec le Japon. 

Alors, « Apprenons le japonais ! » (日本語を勉強しましょう!Nihongo o benkyô shimashô !)      “ Bon courage ! ” (頑張ってください! Ganbatte kudasai !)

                                                                                                                         

Adresses utiles :

– Ambassade du Japon : 7, avenue Hoche, 75008 Paris,   www.amb-japon.fr

– Maison de la culture du Japon à Paris : 101 bis, quai Branly, 75740 Paris cedex 15 http://mcjp.fr

– Librairie Junku : 18, rue des Pyramides, 75001 Paris,   http://www.junku.fr

 

                                                                                                                                            Yoko Ishii

Secrétaire générale Colibri France